Accueil PCE France

  Home Protec. données Con. Gen. Download Service Calibrations Renseignement

Publicité         

Laboratoire

Mesureurs

Régulation

Énergie

Balances

PCE Instruments TV

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

Aller aux microscopes

,

Microscopes
Les microscopes sont composés principalement de deux éléments optiques, l'objectif et l'oculaire qui sont unis par un tube, d'un dispositif d'illumination ainsi que d'une table de l'objet et d'un trépied pour la fixation des composants optiques qui forment les microscopes. Le dispositif d'illumination des microscopes Nous vous proposons notre gamme de microscopesconsiste en général en une lampe microscopique incorporée à un trépied, qui peut s'ajuster au collecteur (lentille ou système de lentille près de la lampe) et se poser derrière le diaphragme limiteur du champ lumineux. Le condensateur des microscopes est souvent un système de lentilles ou un système de miroirs compliqué, qui reproduit le diaphragme limiteur du champ lumineux sur la surface de l'objet. Le but des microscopes est de servir une image intermédiaire réelle amplifiée de l'objet avec laquelle il est possible de l'observer à nouveau avec l'oculaire de façon amplifiée. Pour observer l'objet avec les deux oculaires, le microscope est équipé de deux oculaires (microscopes binoculaires). Avec ce type d'illumination, il est possible de distinguer les microscopes à lumière transmise qui passe à travers des objets très fins, transparents, et les microscopes à lumière reflétée pour l'analyse de la surface d'un corps opaque. Nous vous proposons notre gamme de microscopes pour de nombreux usages différents (des microscopes pour laboratoires, des microscopes pour la recherche, des microscopes pour le bureau, des microscopes pour les loisirs...). Tous ces microscopes sont excellents pour les utiliser dans les endroits indiqués, puisque certains microscopes peuvent se connecter avec l'USB à un ordinateur et par conséquent il est possible de documenter directement une analyse ou par exemple d'effectuer une connexion à un projecteur d'augmentation d'images, et le rendre accessible à un vaste public. De la même façon, nous vous donnons la possibilité, en utilisant un micro-oculaire, d'équiper vos microscopes de façon économique et simple, et avec une transmission directe d'images des microscopes au PC, d'apporter une actualisation technique. Nos techniciens et ingénieurs vous conseilleront avec grand plaisir au sujet de ces microscopes ainsi que sur tous les autres instruments de mesure et balances. En cas de doute, n'hésitez pas à nous contacter par téléphone au +33 (0) 972 3537 17.

Actuellement nous disposons d’une gamme de microscopes des fabricants suivants:

Microscopes de l'entreprise PCE InstrumentsMicroscopes de l'entreprise BresserMicroscopes de l'entreprise Kruess

Vous trouverez les caractéristiques techniques des microscopes dans nos liens suivants:

- Microscopes MikroCam
  (caméra oculaire pour les microscopes, port USB, 1,3 Mégapixels, software inclus)

Microscopes de l'entreprise BresserCaméra oculaire pour les microscopes, port USB, 1,3 Mégapixels, software inclus

- Microscopes 5283000
  (microscopes avec écran LCD, carte de mémoire SD, jusqu’à 35 agrandissements, 1,3 Mégapixels)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec écran LCD, carte de mémoire SD, jusqu’à 35 agrandissements

- Microscopes PCE-MM 200 Microscopes USB PCE-MM 200
  (microscopes USB maniables avec 200 grossissements, illumination LED, trépied et logiciel)

Microscopes de l'entreprise PCE Instrumentsmicroscope USB maniables à 200 grossissements

- Microscopes PCE-MM 200UV
  (microscopes USB avec lumière ultraviolette avec 200 agrandissements, illumination LED, software, support)

Microscopes de l'entreprise PCE InstrumentsMicroscopes USB avec lumière ultraviolette avec 200 agrandissements

- Microscopes 1,3 MP 52-81000
  (microscopes USB avec jusqu’à 200 agrandissements, connexion USB, illumination LED, software)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes USB avec jusqu’à 200 agrandissements, connexion USB

- Microscopes Mag 5
  (microscopes avec 5 objectifs, jusqu’à 900 agrandissements, trépied métallique robuste, port USB)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec 5 objectifs, jusqu’à 900 agrandissements

- Microscopes BioDiscover
  (microscopes avec illumination LED de lumière transmise / reflétée, monoculaire, 20-1280 agrandissements)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec illumination LED de lumière transmise / reflétée

- Microscopes MBL3000-PL
  (illumination Köhler, binoculaires, réglage grues et fin, 40-1000 agrandissements, alimentation de réseau)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes binoculaires avec illumination Köhler

- Microscopes Duolux
  (avec illumination de lumière transmise / reflétée, 20-1280 agrandissements, adaptateur de réseau et batterie)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec illumination de lumière transmise

- Microscopes MBL3300
  (pour métallurgie, binoculaires, mise au point macro et micrométrique, 40-400 agrandissements, réseau)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes pour métallurgie

- Microscopes MML1200
  (microscopes monoculaires, condensateur ABBE, 40-400 agrandissements, alimentation de réseau)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes monoculaires

- Microscopes Erudit DLX
  (microscopes avec illumination LED, monoculaire, 40-600 agrandissements, adaptateur de réseau et batterie)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec illumination LED

- Microscopes MBL3400
  (microscopes pour métallurgie avec cellule photoélectrique, polarisateur, 50-800 agrandissements)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes pour métallurgie avec cellule photoélectrique

- Microscopes Erudit MO
  (illumination LED, monoculaire avec rotation 360º, 20-1536 agrandissements, adaptateur de réseau/batterie)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec illumination LED, monoculaire avec rotation 360º

- Microscopes Biolux ICD
  (microscopes binoculaires, jusqu’à 20 agrandissements, alimentation par batterie, illumination LED)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes binoculaires, jusqu’à 20 agrandissements

- Microscopes MSL4000-10/30-IL-TL
  (microscopes stéréo avec vision oblique, 10 à 30 agrandissements, illumination reflétée et transmise)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes stéréo avec vision oblique

- Microscopes MSL4000-20/40-IL-TL
  (microscopes stéréo avec vision oblique, 20 à 40 agrandissements, illumination reflétée et transmise)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes stéréo avec vision oblique

- Microscopes Biorit ICD
  (microscopes avec lumière reflétée, avec jusqu’à 20 agrandissements, WF 10x (30,5 mm), oculaire)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec lumière reflétée

- Microscopes Biorit ICD-CS
  (lumière reflétée, grande plage de rotation, de 10 à 20 agrandissements, lanterne, alimentation par batterie)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec lumière reflétée, grande plage de rotation

- Microscopes MSZ5000
  (microscopes avec zoom stéréo sans illumination, 7 ... 45 agrandissements, réglage de l’oculaire)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes avec zoom stéréo sans illumination

- Microscopes MSZ5000-IL-TL
  (microscopes avec zoom stéréo avec illumination, 7 ... 45 agrandissements, réglage de l’oculaire)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes avec zoom stéréo avec illumination

- Microscopes MSZ5000-T-IL-TL
  (avec zoom stéréo avec Fotobus et illumination de lumière reflétée et transmise, 7 - 45 agrandissements)

Microscopes de l'entreprise KruessMicroscopes avec zoom stéréo avec Fotobus

- Microscopes Bino Researcher
  (binoculaires, jusqu’à 1250 agrandissements, illumination de lumière transmise, réglage de dioptries)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes binoculaires, jusqu’à 1250 agrandissements

- Microscopes Trino Researcher
  (trinoculaires, jusqu’à 1000 agrandissements, illumination de lumière transmise, table croisée réglable)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes trinoculaires, jusqu’à 1000 agrandissements

- Microscopes Advance ICD 10x-160x
  (microscopes avec port USB, 160 agrandissements, illumination LED, trépied et software)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec port USB, 160 agrandissements

- Microscopes Science IVM-401
  (microscopes pour professionnels, avec illumination, avec 100-400 agrandissements)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes pour professionnels, avec illumination

- Microscopes Science MPO-401
  (microscopes trinoculaires avec polarisation, 40-1000 agrandissements, illumination halogène avec dimmer)

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes trinoculaires avec polarisation, 40-1000 agrandissements

- Microscopes Science ADL-601F
  (avec fluorescence, jusqu’à 1000 agrandissements (de lumière), 600 agrandissements (fluorescence))

Microscopes de l'entreprise BresserMicroscopes avec fluorescence, jusqu’à 1000 agrandissements

- Autres types de microscopes
 
(microscopes pour l'observation optique des objets qui sont cachés)

Microscopes de l'entreprise PCE Instrumentsmicroscope pour l´optique d´objets

Le champ d'utilisation des microscopes est pratiquement illimité.

Il existe aussi des éléments supplémentaires pour les microscopes: kit de logiciel (logiciel et câble de données) pour la transmission directe de la visualisation au PC.

Kit de logiciel pour les microscopes
Kit de logiciel pour les microscopes

Porte-objet / porte-échantillons pour les microscopes
Porte-objet / porte-échantillons pour les microscopes

Instruments pour les microscopes
Instruments pour les microscopes

Utilisation des microscopes
 Il peut souvent y avoir deux erreurs déterminantes durant l'utilisation des microscopes:

- Un grossissement trop élevé a été réglé.
  Pour l'observation de sections d'objets simples, transparents un grossissement d'entre 50x et 300x est suffisant pour un débutant.
  Un grossissement plus élevé est seulement nécessaire pour l'observation des objets coupés avec un microtome, qui sont par conséquent
  très fins. De cette façon des grossissements très élevés (x 1.000 et supérieurs) s'utiliseront pour l'observation des analyses de sang.

- La préparation se détériore avec un faux réglage de l'objectif des microscopes.
  Avec des grossissements supérieurs il est possible de régler d'abord brièvement la clarté avant que l'objectif n'affecte la préparation.
  Par conséquent, pour un réglage approprié, l'objectif sera dirigé sur la préparation fermé. Après il sera possible de voir avec l'oculaire et
  de régler la clarté avec soin.

Microscopes de la série MM en usage.
Microscopes de la série MM
en usage avec un PC

Microscopes de la série VMS dans des pratiques d'usage.
Microscopes de la série VMS dans des
pratiques d'utilisation

Microscopes de la série TM en usage.
Microscopes de la série TM transmettant
 des données à un PC

Nettoyage des microscopes.
Une des conditions nécessaires pour obtenir des images nettes est que l'optique des microscopes soit propre. Le problème principal est celui de la poussière. D'un côté elle gêne au moment de visualiser l'image avec les microscopes, et d'un autre elle raye la surface en verre et abîme l'engrenage et la surface de glissement des microscopes. Il faut donc, comme mesure des plus importantes à adopter, protéger les microscopes de la poussière pour éviter des dommages dans les microscopes. Pour cela il est important de couvrir les microscopes avec une couverture douce et facile à nettoyer après chaque usage et nettoyer régulièrement la couverture pour éviter que la poussière pénètre dans les microscopes. De même il est important que les ouvertures de la platine porte-échantillons soient aussi toujours couvertes. Il est important de faire la différence entre différents types de saleté au moment de nettoyer les éléments optiques des microscopes: les particules de poussière (déchets de verre des couvre-objets, restes textiles, etc...) et la saleté en général (traces de doigts, etc...).

Les microscopes sont des instruments qui permettent d'observer les objets qui sont trop petits pour être vus à l'œil nu. Le plus commun est le microscope optique, basé sur des lentilles optiques.

Parties essentielles des microscopes
Les microscopes modernes peuvent être composés de différents éléments. Dans l'image ci-dessous, nous vous énumérons les parties les plus importantes des microscopes.

Parties des microscopes

  1. Oculaire
  2. Bras / support du tube
  3. Platine
  4. Réglage micrométrique et micrométrique
  5. Réglage de la hauteur de la platine
  6. Pied
  7. Source de lumière
  8. Condensateur
  9. Pinces
  10. Objectif
  11. Révolver
  12. Tube

Les microscopes sont formés de plusieurs parties: une partie optique et une mécanique. Nous ferons à la suite une brève description de ces parties:

  - L'oculaire: ce sont des lentilles qui sont situées plus près de l'observateur des microscopes.
  - Le bras / support du tube: ils sont situés perpendiculairement au pied et peuvent avoir une forme d'arc ou verticale, pour pouvoir les unir
    ainsi au pied.
  - La platine: c'est la partie qui supporte le porte-objets, il est pourvu de deux pinces et d'un orifice par lequel pénètre la lumière pour
    observer l'échantillon.
  - Le réglage micrométrique: il s'agit d'une vis servant à diriger et déplacer les lentilles rapidement.
  - Le réglage micrométrique: il s'agit d'une vis servant à diriger et à effectuer des déplacements lents des lentilles
  - Le réglage de la hauteur de la platine: il s'agit d'une vis pour régler la platine.
  - Le pied: il s'agit de la partie qui soutient le microscope.
  - La source de lumière: elle s'utilise pour illuminer les échantillons ou les objets à observer, et elle est située dans le pied.
  - Le condensateur: c'est l'ensemble des lentilles qui se trouvent sous la platine et sa fonction est de concentrer la lumière sur l'échantillon
    ou l'objet.
  - Les pinces: ce sont deux pinces qui sont situées sur la platine et s'utilisent pour la fixation des échantillons.
  - L'objectif: c'est la lentille qui est le plus près de l'échantillon, ce qui lui fait augmenter l'image de celle-ci.
  - Le révolver: c'est la partie qui soutient le système d'objectifs, et lui permet de tourner pour changer d'objectif.
  - Le tube: c'est la partie où est situé l'oculaire, qui a le révolver avec les objectifs dans la partie inférieure et les oculaires dans la
    partie supérieure.

Les microscopes ont les éléments suivants:
Le pied est la base des microscopes, sur lequel reposent les autres éléments. Le support du tube est une colonne, sur laquelle sont fixées l'optique et la platine. Le tube est presque toujours situé en oblique, rarement verticalement, dans la partie supérieure des microscopes. Le support pour travailler, qui a une perforation au centre s'appelle platine. Pour régler la netteté, il a normalement deux roues, la roue de réglage micrométrique et celle du réglage micrométrique. Tous les autres éléments des microscopes qui s'utilisent pour l'illumination et le grossissement sur l'échantillon, font partie de l'optique. Il faut regarder à travers l'oculaire qui se trouve dans le tube. Sur l'échantillon se trouvent les objectifs fixés au révolver pour pouvoir les changer instantanément. Sous la platine des microscopes il y a un système de lentilles appelé condensateur. Pour illuminer les échantillons on utilise la source de lumière ou un miroir.

Il faut aussi tenir compte, au moment d'utiliser les microscopes, des différentes caractéristiques des objectifs des microscopes puisqu'il en dépend que nous ayons une meilleure image des échantillons qu'il faut observer ou étudier. Vous trouverez à la suite une liste brève de ces caractéristiques telles que:
    - L'échelle de reproduction qui est la relation linéale qui existe entre la taille de l'objet et son image comme par exemple 4:1, 40:1,...
    - Le pouvoir définisseur qui fait référence à la capacité des objectifs à former des images avec des contours bien définis.
    - La limite de résolution qui est la plus petite distance qu'il doit y avoir entre deux objets pour qu'ils puissent se visualiser séparément.
    - Le pouvoir de pénétration qui est celui qui nous permet d'observer simultanément plusieurs plans de l'échantillon qui est inversement
      proportionnel à l'échelle de reproduction ou de grossissement.
    - La distance frontale qui est la distance qui va de la lentille frontale à l'échantillon posé sur la platine, quand elle est focalisée, qui
      diminue quand l'échelle de reproduction de l'objectif augmente.
    - Le grossissement total en tenant compte que l'oculaire aussi a un grossissement, ce qui fait que le grossissement total de que nous
      observons de l'image est le produit entre le grossissement de l'objectif et celui de l'oculaire.

You need Flash -- get the latest version from here.

Démarche à suivre pour effectuer une observation à travers les microscopes.

Pour effectuer une observation à travers les microscopes, il faut suivre une certaine démarche pour pouvoir obtenir un résultat optimum. La première chose à prendre en compte est que l'objet ou l'échantillon à observer par les microscopes doit être soumis à un processus pour souligner certaines parties qui sont particulièrement intéressantes à observer. Il faut conserver l'échantillon ou l'objet pour effectuer des observations postérieures. Les deux phases de ce processus sont: celle de la fixation et celle de la teinture. La fixation consiste à éviter que l'échantillon que nous voulons observer ne bouge et pour cela il faut utiliser des substances liquides ou des températures élevées pour que l'échantillon ne se déshydrate pas, et il doit ensuite se laver d'une façon appropriée pour pouvoir effectuer l'observation. En ce qui concerne la teinture, il s'agit de donner de la couleur à l'échantillon que nous voulons observer à travers des microscopes, pour souligner ainsi les parties qui nous intéressent. Pour effectuer cette teinture, la gamme de couleurs est très vaste, et chacune souligne une partie différente de l'échantillon, par exemple, si l'échantillon que nous avons à observer à travers les microscopes est une cellule, la teinture que nous devrions utiliser pour l'observation du noyau de la cellule serait le fuchsine de base, le vert méthyle. Si nous voulons observer son cytoplasme, nous devrions utiliser le fuchsine acide, le vert lumière ou l'éosine, etc...
Une fois que tous les échantillons sont prêts à être observés à travers des microscopes, il vous faudra les poser sur un verre transparent (porte-objets) et les couvrir avec un autre verre transparent plus fin (couvre-objets). Les échantillons se poseront dans les microscopes pour effectuer l'observation. Pour obtenir une image grossie des échantillons dans les microscopes il faut prendre en compte que pour obtenir l'augmentation désirée il faut combiner les objectifs avec l'oculaire. Ensuite, pour focaliser les échantillons il faut le faire avec la vis micrométrique et ensuite avec la vis micrométrique pour affiner la mise au point et obtenir ainsi une vision parfaite des échantillons. Quand la mise au point des échantillons est parfaitement réalisée, les objectifs se changeront jusqu'à trouver le grossissement nécessaire. Et pour obtenir une observation parfaite de la source de lumière des microscopes, il est possible de la régler avec le diaphragme jusqu'à obtenir une illumination adéquate à l'observation.

Les microscopes sont des instruments qui permettent d'observer des objets qui sont trop petits pour être vus à l'œil nu. Le plus courant d'entre eux est le microscope optique, basé sur les lentilles optiques.

Différents types de microscopes.

Microscopes simples: ce sont ceux qui n'utilisent qu'une seule lentille de grossissement (comme par exemple une loupe).

Microscopes composés: ce sont ceux qui se composent d'un ensemble de lentilles, disposées de telle manière quelles peuvent augmenter l'image observée à travers (microscopes optiques).

Microscopes à lumière ultraviolette: l'image dans ce type de microscopes dépend de l'absorption de la lumière par les molécules de l'échantillon. Son fonctionnement n'est pas très différent du fonctionnement dans un spectrophotomètre mais ses résultats sont enregistrés dans des photographies. De plus, un point très important est qu'il n'est pas possible d'observer directement à travers de l'oculaire parce que la lumière ultraviolette peut abîmer la rétine.
Cellules bactériennes de sédiments marins prise avec des microscopes
Microscopes électroniques: ce sont des microscopes qui utilisent des électrons au lieu de la lumière visible (photons) pour former des images de petits objets. Ce type de microscopes augmente la vitesse des électrons pour obtenir une longueur d'onde plus courte et avoir une plus grande résolution (les électrons ont une longueur d'onde assez inférieure à celle de la lumière visible et par conséquent ils peuvent désagréger des structures très petites) obtenant ainsi une capacité de grossissement allant jusqu'à 500000 grossissements en comparaison avec d'autres types de microscopes optiques. Les images d'origine obtenues sont en noir et blanc puisque l'on utilise des électrons au lieu de la lumière. Le faisceau électronique se produit avec une cathode de wolfram.

Microscopes électroniques en transmission: ils émettent un faisceau d'électrons vers l'échantillon que l'on désire augmenter, dans lequel une partie des électrons rebondissent ou sont absorbés par l'échantillon et d'autres passent à travers pour former une image augmentée. Le type d'échantillons doit être fait de couches très fines pour pouvoir être parfaitement augmentées. Ce type de microscopes peut grossir l'échantillon jusqu'à un million de fois sa taille réelle.

Microscopes électroniques à balayage: l'échantillon se couvre d'une fine couche de métal et un balayage d'électrons est effectué, dans lequel un détecteur mesure la quantité d'électrons qu'émet l'intensité de l'échantillon, il est donc possible de montrer des figures en trois dimensions avec une grande résolution, et de pouvoir projeter l'image de l'échantillon dans une télévision (matériaux métalliques ou organiques).

Microscopes à balayage de sonde: ce genre de microscopes a un transmetteur dans la lentille, et utilisent en plus une sonde qui parcourt la surface de l'échantillon à étudier.

Microscopes à lumière reflétée
Ces microscopes s'utilisent principalement pour observer des préparations transparentes et liquides. Le domaine d'utilisation est par exemple pour les analyses de sang, de cellules, des essais sur des plantes. Les microscopes classiques à lumière reflétée ont une distance de travail très infime, en dessous de 4 mm. Par conséquent, ce genre de microscopes est apte pour des préparations très fines.

Image qui a été teintée pour son observation à travers des microscopes.

Sur la photo supérieure vous pouvez observer une cellule qui a été traitée
avec de la teinture pour une meilleure observation à travers des microscopes.

Les préparations se posent sur le porte-échantillons et se couvrent avec le couvre-échantillons. Les microscopes à lumière reflétée ont normalement de nombreux grossissements (de 40 à plus de 1000 grossissements). Pour des études à 1000 grossissements il est nécessaire de mettre une goutte d'huile d'immersion pour fermer l'espace d'air situé entre le porte-échantillons et le couvre-échantillons. Des images de plus de 400 grossissements peuvent se voir avec n'importe quel appareil sans avoir besoin d'aucune technique spéciale. En changeant les oculaires les grossissements des microscopes à lumière reflétée peuvent s'augmenter.

Microscopes à fluorescence:
ils s'utilisent pour faire apparaître des molécules fluorescentes naturelles, comme par exemple la vitamine A qui devient fluorescente et émet une lumière à longueur d'onde qui se trouve dans le spectre visible quand elle est exposée à la lumière ultraviolette, ou pour faire apparaître une fluorescence ajoutée, comme pour la détection d'anticorps.

La couleur verte des feuilles des plantes (la chlorophylle) avec l'excitation naturelle à la lumière à onde courte devient fluorescente dans une lumière intensive rouge. Pour l'observation de cette fluorescence primaire avec les microscopes aucune préparation n'est nécessaire. Dans une fluorescence secondaire les objets qui ne deviennent pas fluorescents sont marqués avec un colorant fluorescent. Un des colorants fluorescents connus est par exemple l'Acridine orange, qui avec l'excitation du noyau de la cellule dans une lumière bleue, montre une fluorescence verte. Etant donné que la fluorescence se produit uniquement avec la préparation du colorant fluorescent, on peut aussi parler d'une fluorescence induite.

Échantillon microscopes

Sur cette photo vous pouvez voir un autre échantillon qui n'a pas été traité puisqu'il est fluorescent par lui-même,
il ne serait donc pas nécessaire d'élaborer une préparation de teinture préalable pour l'observer à travers des microscopes

Dans la fluorescence immunisée, un colorant fluorescent s'ajuste (il s'agit presque toujours du FITC = Fluorescéine-isothiocyanate) avec un anticorps. Ces anticorps peuvent se produire de façon très spécifique pour certaines structures biologiques. L'union du colorant se transmet pratiquement à travers l'anticorps. Ces colorations sont extrêmement sélectives, cependant, elles ne le sont pas autant que la fluorescence secondaire traditionnelle.

Changement dans les microscopes à de plus grands objectifs
Positionnez les cellules de l'échantillon que vous désirez observer avec plus de grossissement dans le centre de l'image, pour qu'au moment de changer l'objectif, vous puissiez le retrouver. Changez l'objectif du microscope en bougeant le révolver. La nouvelle image est presque toujours nette. Le réglage de la netteté s'obtient par le réglage micrométrique. Suivez le même processus pour mettre un objectif avec encore plus de grossissement.

Microscopes à forts grossissements.

A tenir compte en travaillant avec de forts grossissements
En travaillant avec de forts grossissements, les diaphragmes des microscopes ne doivent pas être trop fermés, car cela pourrait faire voir les lignes doubles et une image pas nette. Dans ce cas, vous devez ouvrir le diaphragme. Si le diaphragme est complètement ouvert, l'image peut apparaître faiblement, au point de pouvoir à peine la reconnaître. Dans ce cas il vous faudra fermer un peu le diaphragme. Si après avoir fait un réglage correct, vous avez encore une image faible, le problème vient probablement de l'oculaire ou de l'objectif des microscopes qui serait sale. Vous devrez alors nettoyer les lentilles correspondantes.

Microscopes stéréos à lumière reflétée et lumière transmise
Ces microscopes s'utilisent principalement pour visualiser des objets plus grands. Le domaine d'utilisation est par exemple l'analyse d'insectes, de plantes, de monnaies ou la vérification de matériaux. La plupart des microscopes à lumière reflétée ont une distance de travail de plus de 40 mm. Par conséquent, ces microscopes sont parfaits pour travailler avec de grands objets ou pour la vérification de matériaux. Normalement ces microscopes sont proposés en tant que modèles binoculaires.

Microscopes digitaux
La microscopie digitale est la paire de la microscopie conventionnelle. Les essais ne s'analysent pas directement à travers l'oculaire des microscopes, sinon qu'ils se présentent en tant qu'image virtuelle complète, qui, après avoir scanner totalement l'essai, apparaît à écran avec la résolution désirée. Un autofocus intégré garantit que l'image soit toujours bien centrée, et par conséquent nette. Les images produites avec le scanner se chevauchent automatiquement pour produire finalement une image complète. L'image finale virtuelle peut s'enregistrer sur une base de données.

Microscopes à force atomique
: ces modèles de microscopes ont des caractéristiques semblables à celles des microscopes à effet tunnel et aussi en ce qui concerne la résolution mais s'utilisent pour des matériaux non conducteurs, dans lesquels l'aiguille est en contact avec l'échantillon à étudier et détecte les effets des forces atomiques.

Microscopes pétrographiques: ils s'utilisent pour identifier et évaluer quantitativement les composants minéraux tant des roches ignées comme des roches métamorphiques, qui ont un dispositif pour polariser la lumière qui passe à travers l'échantillon examiné.

Microscopes à effet tunnel: ces microscopes ont une aiguille si affilée qu'ils n'ont qu'un seul atome à leur extrémité. La pointe de l'aiguille se situe sur le matériel et s'approche jusqu'à une distance d'un nanomètre, et un courant électrique faible produit une différence de potentiel d'un volt. En parcourant la surface de l'échantillon, l'aiguille reproduit la topographie atomique de l'échantillon.

Microscopes à champ obscur: dans l'objectif de ce genre de microscopes on reçoit la lumière dispersée ou réfractée par les structures de l'échantillon; il est donc équipé d'un condenseur spécial qui illumine l'échantillon avec une lumière indirecte très forte.

Microscopes de contraste de phase: il est très utile pour l'observation des cellules vivantes et pour observer des cellules sans couleurs.

Microscopes à lumière polarisée: il s'agit d'une modification des microscopes optiques qui contient un filtre polarisant appelé polariseur entre la source de lumière et l'échantillon, et il existe un second polariseur situé entre l'objectif et l'observateur, appelé analyseur.

Microscopes avec focal: on utilise une illumination avec un rayon laser qui fait un balayage de l'échantillon tout au long de son volume, créant ainsi de nombreuses images bidimensionnelles qu'un PC. L'avantage de cette méthode est que l'on peut prendre des images de l'échantillon avec de très fines coupures.

Microscopes virtuels: il s'agit d'un projet qui a été créé pour effectuer des études sur le comportement d'organismes microscopiques, les recherches en médecine légiste,...

Microscopes à antimatière: ces microscopes sont basés sur une antiparticule des électrons, appelés positrons, qui peuvent donner des images de grande qualité des défauts sur les surfaces des semi-conducteurs.

Microscopes monoculaires, binoculaires et trinoculaires
Les microscopes monoculaires sont les moins chers pour s'introduire dans le monde de la microscopie. Ils ne perdent pas de visibilité en n'utilisant qu'un seul objectif. Pour une visualisation prolongée et plus détendue il est préférable de travailler avec des microscopes binoculaires. En utilisant les deux yeux, la vision est plus détendue pendant plus de temps. Les microscopes binoculaires ont, en plus des éléments normalisés, une disposition de prismes plus complexe et une illumination plus puissante.

Microscopes monoculaires
Microscopes monoculaires

Microscopes binoculaires
Microscopes binoculaires

Pour des applications qui ont besoin de garder des images, il existe des microscopes trinoculaires. Il s'agit de microscopes binoculaires avec un tube supplémentaire. Cela permet de mettre une caméra USB qui enregistre les images. Les images enregistrées peuvent être transmises par la suite à un PC ou un portable. Il est aussi possible de connecter un micro oculaire aux microscopes binoculaires. Ce micro oculaire se pose simplement dans un des oculaires des microscopes. Le micro oculaire vous donne la possibilité de transformer à bon marché les microscopes en vidéos microscopes.

Microscopes trinoculaires
Microscopes trinoculaires

Microscopes à écran
Microscopes à écran

Exigences demandées aux microscopes.
Selon l'usage que vous allez leur donner, il vous faudra être plus ou moins exigent sur l'équipement. Les microscopes normaux à 400 ou 600 grossissements ont en général une illumination suffisante. L'illumination spéciale comme un contraste de phase, un champ obscur et une illumination puissante halogène permettent une reconnaissance des détails des objets sans contraste, sans avoir besoin de teindre la préparation.

L'histoire des microscopes remonte à l'an 1610, année où il existe une preuve d'une première utilisation par Galilée, d'après des références de registres italiens, mais en comparant ces registres avec d'autres registres hollandais, le mérite est attribué à Zacharias Jansen plus ou moins à la même époque. Cependant l'Académie Nationale dei Lincei (L'Académie Nationale des Lynx), la plus ancienne et la plus importante d'Italie et probablement d'Europe, à laquelle appartenait Galilée, publia une étude sur l'observation microscopique de l'aspect d'une abeille. Par la suite d'autres études très importantes ont été publiées dans le domaine de la microscopie, comme par exemple Malpighi qui apparut vers les années 1660 - 1665, qui faisait observer la circulation sanguine à travers des microscopes, ce qui prouva la théorie de Harvey (un médecin auquel on attribua le fait d'être la première personne à décrire la circulation sanguine, mais l'espagnol Miguel Servet fit une description de la circulation sanguine pulmonaire un quart de siècle avant la naissance de Harvey, mais à cette époque cela fut considéré comme une hérésie, et le livre qu'il écrivit fut détruit, même si heureusement quelques temps plus tard trois copies furent retrouvées). Durant les années qui suivirent, de nouvelles recherches apparurent comme celle de Robert Hooke (un des scientifiques anglais les plus importants de l'histoire, dont la trajectoire comprend plusieurs domaines tels que la biologie, la médecine, la physique, la microscopie, et même l'architecture, entre autres). Vers la moitié du XVIIème siècle, un commerçant hollandais, Anton Van Leeuwenhoek, réalisa une recherche avec des microscopes faits maison dans lesquels il put voir pour la première fois des protozoaires, des bactéries, des spermatozoïdes et des globules rouges. Durant le XVIIIème siècle, les microscopes connurent plusieurs progrès mécaniques qui permirent d'augmenter leur stabilité et leur facilité à l'usage. Une des plus importantes améliorations des microscopes fut, vers 1877, celle relative à l'optique des microscopes, puisque Carl Zeiss (un opticien allemand qui utilisa pour la première fois des lentilles comme éléments de la construction de microscopes) améliora la microscopie d'immersion en remplaçant l'eau par de l'huile de cèdre et obtenant ainsi jusqu'à 2000 grossissements. Plus tard, au début des années 30, le maximum de développement pour les microscopes optiques fut atteint, mais un besoin scientifique à fait que la recherche continue jusqu'à ce que les microscopes électroniques aient commencé à se développer vers 1931, puis les microscopes électroniques de transmission (TEM) et ensuite en 1942 les microscopes électroniques à balayage (SEM). Dans les deux cas, ces microscopes ont permis d'obtenir des images à grande résolution dans des matériaux pierreux, métalliques et organiques.

Si vous désirez voir ou imprimer la section de ces microscopes dans notre catalogue,
cliquez sur le symbole PDF
Aller au catalogue des microscopes

Vous êtes dans la catégorie: Appareils de mesure / instruments de mesure / mesureurs / microscopes

En cas de doute, n'hésitez pas à nous contacter en appelant le +33 (0) 972 3537 17

La même page en allemand Microscopes: la même page en allemand. espagnol Microscopes: la même page en espagnol.. italien Microscopes: la même page en italien. anglais Microscopes: la même page en anglais. croate Microscopes: la même page en croate. portugais Microscopes: la même page en portuguese. hongrois Microscopes: la même page en hungrois. turc Microscopes: la même page en turc. polonais Microscopes: la même page en polonais.


Vous pourrez avoir ci-après une vision générale des groupes d'articles de mesureurs:

Accéléromètres
Ampèremètres
Analyseurs d'eau
Analyseurs de bruit
Analyseurs de gaz
Analyseurs d'humidité
Analyseurs de LAN
Analyseurs de liquides
Analyseurs d'oxygène eau
Analyseurs de puissance
Analyseurs particules
Analyseurs de spectre
Analyseurs triphasés
Analyseurs TV câble / satellite
Analyseurs de vibration
Anémomètres

Balances
Baromètres
Boroscopes
Brillancemètres

Caméras haute vitesse
Caméras thermographiques
Calibreurs
Capacimètres
Chloromètres
Colorimètres (eau / surfaces)
Compte tours
Compteurs de particules
Compteurs de radiation
Conductimètres
Contrôleurs de bruit
Contrôleurs de l'environnement
Contrôleurs de fréquence
Contrôleurs de lumière
Contrôleurs de terre
Contrôleurs de pression
Contrôleurs de fuites
Contrôleurs de température
Contrôleurs universels digitaux
Convertisseurs de signal

Data loggers
Débitmètres d'air
Décibelmètres
Densimètres
Détecteurs de bruit
Détecteurs de câbles
Détecteurs de courant
Détecteurs de gaz
Détecteurs mono gaz
Détecteurs de lumière
Détecteurs météorologiques
Détecteurs de radiations

Dispositifs de thermographie
Détecteurs de voltage
Digitaux multimètres
Distancemètres
Dosimètres de radiation
Duromètres
Dynamomètres

Endoscopes (avec écran)
Enregistreurs de données
Epaissimètres
Explosimètres

Fibroscopes
Fréquencemètres

Gaussmètres
Gaz explosifs (détecteurs)
Générateurs de fonctions

Humidimètres pour bois
Humidimètres pour mat. constr.
Humidimètres pour papier

Hygromètres

Impactomètres
Indicateurs d'humidité
Indicateurs météorologiques
Indicateurs de son
Indicateurs de température

Lecteurs d'humidité
Lecteurs de température
Logger de données
Luxmètres

Magnétomètres
Manomètres de pression
Manomètres de tube de Pitot
Mesureurs d'air
Mesureurs d'automobilisme
Mesureurs d'eau
Mesureurs d'éclat
Mesureurs de capacité
Mes. de champs TV / satellite
Mesureurs de chlore
Mesureurs climatologiques
Mesureurs de couleur
Mesureurs de débit
Mesureurs de distance
Mesureurs de dureté
Mesureurs d'épaisseurs
Mesureurs de force
Mesureurs de fréquence

Mesureurs de gaz
Mesureurs de grosseur
Mesureurs d'humidité absolue
Mesureurs d'humidité du papier
Mesureurs d'humidité relative
Mesureurs d'isolement
Mesureurs laser pour températ.
Mesureurs RLC
Mesureurs de longueur
Mesureurs de lumière
Mesureurs météorologiques
Mesureurs d'oxygène
Mesureurs d'ozone
Mesureurs particules poussière
Mesureurs de pH / de poche
Mesureurs photométriques mono.
Mesureurs photométriques multi.
Mesureurs pour humidité de l'air
Mesureurs portables
Mesureurs de pression
Mesureurs puissance électrique
Mesureurs puissance pour laser
Mesureurs radiation / radioactivité
Mesureurs Redox
Mesureurs resist. mise à la terre
Mesureurs de revêtements
Mesureurs de stress thermique
Mesureurs de son
Mesureurs de temp. de contact
Mesureurs de temp. sans contact
Mesureurs / détecteurs thermique
Mesureurs de torsion
Mesureurs ultrasoniques
Mesureurs de vibrations
Mètres lasers
Micromètres
Microscopes
Multimètres

Niveaux Laser

Odomètres
Ohmmètres
Oscilloscopes
Oxymètres d'eau / de gaz
Ozonomètres

Pénétromètres
pH-mètres de poche / de table
Phonendoscopes
Photomètres monofonction
Photomètres multifonctions
Pied à coulisse
Pinces ampèremétriques

Pyromètres
Psychromètres

Radiomètres
Réfractomètres
Rugosimètres

Salinomètres
Sondes de température
Sonomètres
Stations météorologiques
Stéthoscopes
Stroboscopes

Tachymètres portables
Télémètres laser
Telluromètres
Thermo-anémomètres
Thermocaméras
Thermohygromètres
Thermomètres de contact
Thermomètres infrarouges
Testeurs d'air
Testeurs de câbles
Testeurs de courant
Testeurs de conductivité
Testeurs de dureté
Testeurs d'eau
Testeurs d'effort
Testeurs d'humidité
Testeurs de pH / portables
Testeurs de pression
Testeurs de radiation
Testeurs de recouvrement
Testeurs de réseaux LAN
Testeurs résistance électrique
Testeurs de rugosité
Testeurs de son
Testeurs de température
Testeurs par ultrasons
Turbidimètres

Velomètres
Vérificateurs de bruit
Vérificateurs de chlore
Vérificateurs de milliohms
Vérificateurs de Redox
Vérificateurs de réseaux LAN
Vérificateurs VDE
Vibromètres
Vidéo-endoscopes
Vidéo à haute vitesse
Viseurs d'infrarouges
Voltmètres

Wattmètres digitaux